Le bon livre pour revenir à la vie | Lauréat du Prix du Public RTS 2017

Je suis mort un soir d’été, Silvia Härri

A offrir (tout simplement)!

« Entre nous, les mots sont comme un ciment inutile. Je finis par faire comme toi, j’étreins le silence, puisque c’est ce qu’il nous reste; je me fonds dans ses plis et l’enroule autour de moi comme une couverture, ne le brisant que pour prendre la chaise que j’installe cette fois à côté de ta couche et sur laquelle je m’assieds, combien de temps encore, je ne le sais, bercé par la nuit qui nous blottit dans son giron et le rythme de tes soupirs. Je ferme les yeux pour échapper aux tiens. Je m’envole loin dans le jardin de nos enfances quand nous jouions avec la grosse balle rouge et que j’étais encore ton frère. »

Pietro s’adresse à sa soeur, qui, à l’âge de trois ans, a été réduite au silence et à l’absence par une maladie sans traitement. Ce jour fatal où la petite Margherita a été engloutie par « la pieuvre », Pietro est mort avec son âme d’enfant. Depuis, il fuit la souffrance, les épreuves et les souvenirs, s’entourant d’une carapace si solide qu’elle ne laisse filtrer ni la douleur ni le bonheur de vivre.
Des années après l’événement, alors que sa soeur est mourante, Pietro va devoir affronter la réalité passée et présente pour espérer renaître. Et pour oser croire en la vie de son fils.

Avec Je suis mort un soir d’été, lauréat du Prix du Public RTS 2017, Silvia Härri offre un roman à la fois doux et violent sur l’amour filial, le regret de l’enfance, la mort et la renaissance. De longues phrases au rythme poétique et des images d’une extrême finesse portent le lecteur de la peine à la joie, l’incluant avec délicatesse dans ce dialogue à une seule voix entre un frère et sa soeur.

LB

Pour en savoir plus, écoutez l’annonce RTS sur la remise du Prix du public.

← Previous post

Next post →

3 Comments

  1. patou

    Coucou voici mon facebook : Patou Rerat
    On se revoit à Genève

Laisser un commentaire